Nouvelle interface Google Agenda

Le 17 octobre dernier, Google a lancé sa nouvelle interface de Google Agenda sur ordinateur.

Il s’agit principalement d’amélioration de l’interface  et de la présentation, (presque toutes ) les fonctionnalités étant présentes sur l’ancienne et la nouvelle interface. Certaines fonctions ne pas pas encore / plus accessibles… et une bonne image valant mieux qu’un long discours :

NUIAgenda

Actuellement, il est possible de revenir à l’ancienne interface en cliquant sur la roue dentée en haut à droite puis « revenir à la version classique de Google Agenda ».
A noter cependant que les comptes pro (G Suite) basculeront sur cette nouvelle interface le 14 novembre prochain… il est donc probable que les comptes grand public basculent également vers cette nouvelle interface dans la foulée…

Pour toute question sur Google Agenda et/ou sa nouvelle interface, le forum d’aide est là pour ça : https://productforums.google.com/forum/#!forum/calendar-fr

Publicités

Problème(s) d’utilisation de Google Agenda sur les smartphones de marque Huawei

Sur le forum d’aide de Google Agenda, nous recevons régulièrement des demandes d’utilisateurs ayant des soucis liés à Google Agenda sur leur téléphone de marque Huawei.
Les problèmes observés peuvent être :

  • manque de RDV sur le téléphone (par rapport à l’interface web https://calendar.google.com)
  • RDV visible en plusieurs exemplaires sur le téléphone
  • impossibilité de mettre à jour et/ou supprimer un RDV
  • « autre agenda » non visible dans l’application
  • etc

Le soucis avec cette marque est qu’elle dispose d’une mise à jour de l’Android CHINOIS, qui ne cherche pas à prendre en charge uniquement la version de base mais également la surcouche (et rajoute des bugs). Les deux applications généralement impactées sont l’agenda et les contacts, éventuellement les SMS. Le stockage se trouve au niveau de la ROM du constructeur et pas de l’application, ce qui explique que vider les données de l’application calendrier ne résoud pas le problème.

Une piste possible, qui semble résoudre le problème, est la suivante :

  • aller dans « System Settings » puis « Applications » ;
  • chercher l’application calendrier de Huawei (Huawei Calendar app) et appuyer dessus ;
  • afficher les permissions de l’application et les supprimer (révoquer) toutes ;
  • redémarrer le téléphone ;
  • n’utiliser ensuite que la version officielle de l’application Google Agenda : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.google.android.calendar

Voir aussi : https://forum.xda-developers.com/honor-8/help/huawei-emui-5-0-calendar-app-bug-t3561398

Au sujet des arnaques sur internet…

Aujourd’hui, je vais partager une expérience récente d’une tentative d’arnaque dont j’ai été victime sur internet…

Contexte

Un pseudo acheteur me contacte suite à une annonce passée sur « le bon coin ». Sans même venir voir le meuble proposé à la vente (les doutes arrivent dans mon esprit dès ce moment !), l’acheteur réserve.

On passe à la partie « paiement » !

Envoi d’un chèque de banque

L’acheteur dit m’envoyer un chèque de banque certifié via DHL Express. Je reçois alors une confirmation d’expédition :

adresseExpé

Ça commence mal : DHL Express utilise une adresse Gmail !

On poursuit la lecture du message et là :

  1. il faut payer une assurance qui sera remboursée à la livraison (ben voyons !)
  2. le paiement n’est pas possible sur le site internet de DHL, il faut aller acheter une recharge Neosurf dans un bureau de tabac et surtout, ne pas dire au buraliste que c’est pour DHL sinon le méchant facturera des frais supplémentaires !

extraitMail

Annulation de la transaction

A ce stade, je préviens « l’acheteur » pour lui signifier que son arnaque, ben, elle est « démasquée » ! Réponse : c’est moi l’arnaqueur et je vais être attaqué en justice :

des poursuites judiciaires seront engagées contre vous et vous risquez une peine de 20 ans d’emprisonnement pour abus de confiance et tentative d’escroquerie via internet.

Dans ce message, l’arnaqueur n’a même pas retiré la phrase « résultat de recherche pour « dhl interpol en arrestation d’arnaqueur », ni la barre grise latérale qui indique qu’il s’agit d’un copier-coller !

Histoire de faire peur, j’ai aussi droit à une belle photo de menottes ! 🙂

Résumé & actions possibles

En résumé

Une liste (non exhaustive) qui encourage à se méfier :

  • l’acheteur ne demande même pas à voir l’objet / le meuble
  • le transporteur n’a pas d’adresse email à son nom. On pourra également regarder les « en-têtes du message » afin de voir quel serveur a envoyé le message. Voir : https://support.google.com/mail/answer/22454?hl=fr
  • les messages sont bourrés de fautes d’orthographe
  • la mise en page n’est pas « pro » (le texte écrit avec 3 couleurs différentes, ce n’est plus d’actualité !)
  • il n’est pas possible de payer en ligne sur le site du transporteur. Il faut acheter un coupon en bureau de tabac (qui n’a jamais entendu parlé des arnaques « western union » ?)

Actions

Premièrement, et surtout, on ne paie pas !

Ensuite, si l’arnaque provient d’un utilisateur de Gmail, on peut « signaler un utilisateur de Gmail qui ne respecte pas le règlement du programme et/ou les conditions d’utilisation de Gmail pour envoyer des messages » : https://support.google.com/mail/contact/abuse?hl=fr. Personnellement, j’ai signaler l’adresse « dhl.express.oneeurope1 » de cette manière.

Finalement… ça fait plus d’un mois que l’attend DHL Interpol !! 😀

Que devient le compte Google d’un utilisateur décédé ?

C’est malheureusement une question que l’on peut se poser lors du décès d’un proche…

La plupart du temps, rien : le compte continue d’exister, l’adresse Gmail associée (si elle existe) continue à recevoir des messages jusqu’à ce que le quota alloué par Google soit atteint. A partir de ce moment-là, les émetteurs des messages recevront un message d’erreur indiquant que la boite mail est pleine…

Envoyer une demande à Google concernant le compte d’un proche

Peu de monde le sait, mais il est possible de formuler une demande auprès de Google concernant le compte d’un utilisateur décédé, afin de, au choix :

  • clôturer le compte
  • récupérer des fonds présents sur le compte (Play Store, Adwords, etc)
  • accéder aux données

Dans tous les cas, le point de départ de la demande se trouve ici : https://support.google.com/accounts/troubleshooter/6357590?hl=fr

A noter que l’accès est loin d’être garanti, comme l’indique la page en question :

… nous pouvons collaborer avec la famille immédiate et les représentants légaux de l’utilisateur décédé afin de clôturer son compte. Dans certaines circonstances, nous pouvons restituer des contenus issus de son compte. Notre principale responsabilité est d’assurer la sécurité et la confidentialité des informations de nos utilisateurs, quoi qu’il arrive. (…) Toute décision d’accéder à ce type de demande ne sera prise qu’après un examen approfondi

Le mieux est donc, pour son propre compte, de laisser des instructions claires. Si dans la vie « réelle », cela passe par un notaire, pour Google, cela passe par le « gestionnaire de compte inactif ».

Configurer le gestionnaire de compte inactif

Google présente ce gestionnaire de la manière suivante : « le gestionnaire de compte inactif permet aux utilisateurs de partager une partie des données de leur compte ou de prévenir un contact si leur compte est inactif depuis un certain temps. » On prendra le temps de bien lire la page décrivant ce gestionnaire : https://support.google.com/accounts/answer/3036546?hl=fr

La configuration débute à la page suivante : https://myaccount.google.com/inactive. La configuration est assez simple et ne prend que quelques minutes.

Pour l’exemple, j’ai configuré le gestionnaire de la manière suivante :

  • compte considéré comme inactif au bout de 12 mois
  • je suis alerté 3 mois avant l’expiration de ce délai
  • mon conjoint est alerté et dispose de l’autorisation de télécharger mes données
  • à l’issu, mon compte Google est supprimé (ça laissera de la place pour les autres sur les serveurs Google ! 😉 )

Une astuce Gmail pour gérer l’inscription aux newsletters…

Vous souhaitez vous abonner à plusieurs newsletters électroniques mais vous hésitez à indiquer votre adresse email de peur de voir votre boite de réception envahie ?

C’est le moment d’utiliser les alias Gmail !

Les alias Gmail

Cela consiste à ajouter juste avant le @gmail.com un « + » suivi de lettres, chiffres, points ayant une signification claire pour vous. Ensuite, il vous suffit de créer un filtre de messages qui appliquera, par exemple, un libellé particulier…

L’article du centre d’aide Gmail à ce sujet étant bien écrit, je me permets donc de le citer à l’identique :

Pour trier facilement vos messages, vous pouvez ajouter des catégories après votre nom d’utilisateur.

Par exemple, les messages envoyés aux alias suivants parviendront tous à jeannedupont@gmail.com :

  • jeannedupont+école@gmail.com
  • jeannedupont+notes@gmail.com
  • jeannedupont+messages.importants@gmail.com

Étape 1 : Choisir un alias

Réfléchissez à la manière dont vous souhaitez trier vos messages, puis choisissez un alias pour chaque catégorie. Par exemple :

  • Votrenom+travail@gmail.com pour les e-mails professionnels
  • Votrenom+newsletters@gmail.com pour les inscriptions à des newsletters
  • Votrenom+achats@gmail.com pour créer un compte chez un commerçant en ligne

Étape 2 : Filtrer les messages

Créez des filtres pour effectuer des opérations automatiques, telles que :

  • Ajouter un libellé à un message ou le classer dans les favoris
  • Transférer un message vers un autre compte
  • Archiver ou supprimer un message

Oui mais…

… le formulaire d’inscription à la newsletter refuse le caractère « + »…

Dans ce cas, il suffit d’utiliser la ruse de Jean Dupont :

Les messages envoyés aux adresses suivantes seront acheminés vers le même compte Gmail :

  • jeandupont@gmail.com
  • j.ean.dupont@gmail.com
  • jean.dupont@gmail.com

Supposons que l’adresse par défaut soit jean.dupont@gmail.com , alors par exemple :

  • pour les newsletters, il suffit de s’inscrire avec l’adresse jeandupont@gmail.com
  • pour la vente par correspondance, j.ean.dupont@gmail.com
  • pour l’école des enfants, j.eandupont@gmail.com
  • etc

Comme précédemment, on créera ensuite des filtres (avec un critère sur l’adresse de réception) qui effectueront les actions souhaitées.

Nota bene : avec cette astuce, l’utilisateur Jean Dupont dispose de 29 adresses disponibles (2 possibilités (avec ou sans point) pour chacun des 9 intervalles (entre les lettres) de son adresse), soit 512 adresses « distinctes »… de quoi voir venir donc !

Google Takeout

Google Takeout est le service Google permettant de créer des sauvegardes de ses données personnelles : email, RDV d’agenda, etc.

Réaliser de telles sauvegardes peut être utile en cas de changement de fournisseur de services (passer de Gmail à Outlook par exemple) ou si l’on n’utilise pas les outils officiels proposés par la firme de Mountain View (combien d’utilisateurs ont perdu leurs rendez-vous en utilisant l’agenda proposé nativement dans leur smartphone !?).

Pour créer de telles sauvegardes, l’adresse est la suivante : https://myaccount.google.com/privacy#takeout :

archive

Il faut alors cliquer sur « créer une archive ».

La page suivante permet de choisir quelles données Google seront incluses dans la sauvegarde :

selection

Par défaut, toutes les données sont cochées mais il est possible de décocher tout ou partie des services.

Tout en bas, on clique alors sur « suivant » et dans la nouvelle fenêtre, on choisit les paramètres du fichier de sauvegarde : fichier ZIP / TBZ ou TGZ ainsi que sa taille (1, 2, 4, 10 ou 50 Go) :

paramètres

Pour finir, on définit le mode de récupération de la sauvegarde :

  • envoi d’un lien de téléchargement par email,
  • ajout à son Drive,
  • ajout à Dropbox,
  • ajout à OneDrive

Et on valide en cliquant sur « créer une archive ».

En fonction du volume de données à sauvegarder, la création de l’archive peut prendre de quelques secondes à plusieurs heures…

Dans le cas d’un lien de téléchargement :

 

Version navigateur mobile vs navigateur de bureau

Une petite astuce aujourd’hui pour les utilisateurs d’appareils mobiles. Comme vous l’aurez remarqué, les pages internet ne s’affichent pas de la même manière si vous les consultez sur un appareil mobile ou sur un ordinateur de bureau. L’idée de départ est d’optimiser les pages afin qu’elles se chargent plus vites sur l’appareil mobile.

Cependant, certaines fonctions ne sont réalisables qu’avec la version « ordinateur » des pages web (*). Que faire si l’on ne dispose que d’un appareil mobile ?

Les navigateurs mobiles actuels disposent d’un fonction appelée « voir la version ordinateur » accessible depuis le menu (généralement, les 3 points en haut à droite). En cochant cette option, le navigateur mobile va recharger la page en forçant l’affichage en version ordinateur. Exemple ci-dessous avec la page http://www.google.fr depuis Firefox mobile pour Android :

Ce diaporama nécessite JavaScript.


(*) Exemple : la recherche avancé dans Google Agenda n’est disponible que depuis la version ordinateur de la page : https://calendar.google.com